Français,  Reform

Ekinox: La protection de la vie privée est un débat philosophique

À la lumière des dernières informations sur la divulgation forcée d’une longue liste de données personnelles hautement sensibles et aucunement anonymisées, incluant les dates de naissance de tous les Québécois qui osent aller dépenser leur argent au restaurant, ainsi que le partage envisagé de ces données personnelles avec des entités internationales via l’application Ekinox, il est clair que le cadre juridique actuel sur la protection des données au Québec n’existe plus.

Si la collection, la conservation, l’utilisation et le partage de données personnelles via une application mobile est effectivement un débat “philosophique”, nous comprenons que les enjeux de protection de la vie privée des Québécois ne font plus partie de la sphère juridique et non plus du domaine de la technologie.

Nous n’avons pas de bac en philo, donc nous n’avons plus rien à ajouter sur ce débat. Ce constat met fin à ce blog (pour ce qui est du français).